Noël n’est pas un jour ni une saison, c’est un état d’esprit.
Calvin Coolidge

"Un président de cinquante mètres de haut"

Où l’on découvre que certains chefs d’État sont victimes de coups de foudre.

Montagnes du Jura, vue sur le Château de Joux (Les Fourgs) / Photo : Michel JOLY / Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

Voilà un président, élu démocratiquement, mais dont la peau est d’écorce et les bras couverts d’aiguilles. Et pour cause ! Ce président-là est… un sapin.

La tradition du "Sapin Président" est née dans les Montagnes du Jura à la fin du XIXe siècle. Depuis, plusieurs communes forestières du Massif élisent leur plus beau et majestueux sapin. Il est choisi par les forestiers et les habitants, décoré par une écharpe tricolore et célébré comme il se doit ! Aujourd’hui, ils sont une vingtaine d’arbres à porter ce titre prestigieux. Tous sont pluricentenaires, avec des troncs de plusieurs dizaines de mètres de haut.

Ce mandat "à vie" prend fin lorsque le sapin est atteint par la maladie ou foudroyé par un orage (les risques du métier quand on est le plus grand !). Il faut alors lui trouver un successeur, tout aussi majestueux et digne de présider la forêt…

Les sapins font aussi la fierté du massif du Morvan, au point qu’il s’agit aujourd’hui du premier producteur français d’arbres de Noël. C’est d’ailleurs dans le Morvan qu’est choisi le sapin qui orne la cour de l’Élysée. Et comment le transporter jusqu’à Paris ? En bateau !

Sapin Président baptisé "Sapin Président Edgar Faure" en 1971 / Photo : Ordifana75 CC-BY-SA-3.0