Logo figure

Signez ici, ici, et là

Puisque l’esclavage a été rétabli par Napoléon, il faut à nouveau l’abolir ! C’est le combat que mène le célèbre poète et homme politique Lamartine, natif de Mâcon (Saône-et-Loire).

Président de la Société française pour l’Abolition de l’Esclavage, il devient en 1848 le chef du gouvernement provisoire de la IIe République.

François Gérard, Portrait d'Alphonse de Lamartine,

1831, huile sur toile, 118 x 91 cm, Musée national du Château de Versailles et de Trianon

Et sa première décision est… de signer le décret d’abolition définitive de l’esclavage, bien sûr ! Grâce à cette signature, plus de 250 000 esclaves des colonies françaises retrouvent enfin leur liberté.

Lamartine, originaire de Mâcon, a œuvré pour mettre fin à l'esclavage en 1848.