À qui peut se vaincre soi-même, il est peu de chose qui puisse résister.
Louis XIV

"Tu es à moi !"

Où l’on découvre un morceau de Franche-Comté au cœur du château de Versailles.

Charles Le Brun, La Franche-Comté conquise pour la seconde fois, 1674, Galerie des glaces, Versailles

Savez-vous qu’un bout d’histoire de la Bourgogne-Franche-Comté se trouve à Versailles ? Plus précisément sur le plafond de la Galerie des Glaces du château du Roi Soleil. Dans l’une des peintures, on découvre Louis XIV soumettant d’un geste impérieux des jeunes femmes éplorées… Observez la jeune femme en blanc et bleu, qui remet un trousseau de clés au roi : c’est la Franche-Comté en personne !

Pour comprendre cette peinture, revenons en 1674. Louis XIV tente de soumettre la Franche-Comté qui appartient alors à l’Espagne. Conseillé par son ministre Vauban, il attaque Besançon : le siège dure une vingtaine de jours, pendant lesquels la ville est bombardée sans relâche…

C’est ainsi que Besançon, et avec elle la Franche-Comté, devinrent françaises. La peinture représente de manière symbolique la région vaincue, accompagnée d’autres demoiselles figurant les villes franc-comtoises.

La femme symbolisant la Franche-Comté, traînée aux pieds du roi par Mars, le dieu de la guerre, tend à Louis XIV les clés des villes conquises. De son autre main, elle arrache son diadème, signifiant ainsi la fin de son autonomie. Une scène de soumission que bien des Francs-comtois ont eu du mal à digérer !

Louis XIV et la femme symbolisant la Franche-Comté (détail de l'œuvre)